Mot d’excuse

Snood miel 3
****
Je reviens vers vous, je reviens enfin à l’écriture et la photo et je m’excuse d’avoir mis tant de temps à le faire. J’ai quitté le navire en plein été et je le retrouve au coeur de l’hiver avec des températures polaires. Excusez-moi pour le choc thermique, il a été long cet automne sans vous.
Entre temps nous avons déménagé dans un nouvel appartement à Bordeaux, j’ai donc apprivoisé un nouveau quartier près du port.

D’où les bateaux que vous apercevrez souvent sur mes photos, car j’aime aller me balader là bas, j’aime regarder tous ces bateaux, certaines personnes en ont fait leurs lieux de vie et sont aujourd’hui menacées car ce port va être refait. Je trouve ça dommage car ce lieux a une âme. Mais c’est un quartier en pleine mutation.

Aujourd’hui il faisait un froid de canard, mais j’ai pris mon courage à deux mains pour faire quelques photos, la lumière était trop belle. J’ai aussi une bonne nouvelle à vous annoncer : je me suis mise sérieusement à tricoter et cette écharpe miel que vous apercevez, est une de mes premières créations en Alpaga ! 2017 commence donc sous le signe de la création, et j’aime plutôt cette idée. Depuis je n’arrête pas, j’ai aussi fait quelques snoods et j’ai l’intention d’ouvrir une petite boutique avant la fin de l’hiver, je vous en dirai plus très bientôt.

Et pour me faire pardonner, je n’ai pas trouvé mieux que de vous offrir un coucher de soleil ! Gros gros bisous à tous, j’en profite aussi pour vous souhaitez à tous une très belle année 2017, heureuse et lumineuse !

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le miroir d’eau

portrait sur les quais
*****
Aujourd’hui, 15 août, 35° degrés à l’ombre, beaucoup de Bordelais sont à la plage, et on peut les comprendre. Hier d’ailleurs c’est ce que j’ai fait, je suis partie à Soulac, mais j’ai fini en forêt à m’asperger avec ma bouteille d’eau tiède et à manger des fruits à moitié écrasés tellement j’avais chaud.

Je me suis vraiment demandée comment faisaient les gens pour ne pas avoir l’impression de cramer, ils changeaient presque de couleur de peau à vue d’oeil. Je voyais passer des cyclistes torses nus en plein canard tout contents. Tout avait l’air tout à fait normal. Mais moi j’avais super chaud, j’étais tapie à l’ombre des pins, j’attendais que le soleil soit plus doux.

Comme j’ai marché un peu pour trouver l’ombre, j’ai découvert des coins magnifiques avec des immortelles sur les dunes et une vue incroyable sur l’océan. Je regardais tous ces petits parasols colorés au loin et le bleu profond de la mer si vaste, c’était beau.

Je me suis même dit que c’était le coin idéal pour les amoureux. En tout cas y’avait des traces de barbecues et j’imagine que les jeunes se retrouvent là bas quand le soleil décline, ah les vieux souvenirs. Mais je n’ai pas de photos de ces moments car je vis encore sans smartphone, si si c’est possible.

Toute cette intro pour vous présenter des photos qui n’ont rien à voir avec le texte, je fais très fort.
Peut-être aussi que le partager avec vous par écrit est déjà beaucoup, l’imagination fait le reste.

Donc aujourd’hui j’ai pris ma super casquette, mon canon et on est parti direction le miroir d’eau à Bordeaux. Pour tous ceux qui sont en vacances, profitez bien de ce temps précieux où l’on n’a pas d’horaire et où l’on peut profiter pleinement de chaque moment, tout file si vite. A bientôt ;-)

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inspirations déco : le blanc

chambre draps blancs
J’espère que vous allez bien et que vous profitez à fond de vos vacances !!
Je reviens aujourd’hui avec un article déco cette fois-ci axé sur le thème du blanc.
Comme vous le savez peut-être, de manière générale je suis une grande fan des intérieurs colorés : que ce soit au niveau des murs, j’adore les pièces qui se démarquent avec de jolies teintes ou un même un joli papier peint, mais aussi au niveau des accessoires, comme les tapis, les coussins ou le linge de maison.

Mais comme je suis toujours très contradictoire et lunatique, j’aime aussi le blanc !

Particulièrement en été, car le blanc donne un côté chic, frais et relax à une pièce et que c’est particulièrement propice à la détente selon mon point de vue très personnel de la chose.
Mélangé avec l’élément bois et quelques plantes vertes que je trouve que c’est extrêmement joli.

Je vous ai donc préparé une petite sélection d’objets ou d’inspirations que j’aime beaucoup sur ce thème. J’espère que ça pourra vous donner quelques idées au cas où vous seriez lunatique comme moi.

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sucré salé

Petites filles 3
****
Le sucré pour tous ces moments bien souvent improvisés, les fous rires, les glaces-gauffres chez Judici, les retrouvailles, les repas en famille dans le jardin, le sourire et les yeux bleu-océan d’Owen, ses bisous si spéciaux, le berlingot de Lucille, le délicieux poulet au citron confit de Myriam, les siestes de l’après-midi, le roman de Delphine de Vigan que je n’arrivais pas à lâcher, les résonances dans ma propre vie.

Le salé pour l’océan, le vent, le sel dans les cheveux, les longues marches sur le sable, les balades le soir à lire et relire le nom des rues et des maisons, le sublime coucher de soleil quand je n’avais pas mon appareil, la fracture du chien de ma mère et la facture qui va avec, l’amertume quand vient la fin.

Je ne peux pourtant pas résumer ces quelques jours à Soulac avec ces simples mots.
Il m’est bien difficile de décrire le sentiment de liberté retrouvé là bas.

Je marchais dans ces rues qui conduisent toutes jusqu’à la plage, en égrenant un chapelet de souvenirs auxquels venaient s’ajouter les émotions présentes. Puis je faisais une sorte de tri, je ne voulais garder que la douceur, la chaleur, tout ce qui m’était positif.

Je me souviens également d’une marche nocturne sur la plage un soir de pleine lune et ce sentiment de plénitude que j’ai ressenti. J’observais, en marchant dans l’eau, tout un tas d’émotions contradictoires et je finissais par lâcher prise, car il y en avait trop et surtout je ne pouvais rien en faire . A quoi bon toujours tout contrôler ?

Je décidais donc de baisser les armes, comme n’importe quel château de sable à marée montante.
Me laisser traverser sans avoir peur, ni juger ni regretter.
Vivre tout simplement.

Les traces de tous ces moments resteront en moi comme des empreintes.
Tout comme l’océan finit par ramener toutes sortes d’objets sur le sable, ces doux souvenirs remonteront bien un jour ou l’autre à la surface !
Petites filles océan

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !