Lou


******
Il fait gris, froid, moche, pluvieux, le printemps n’est pas loin mais pas vraiment là.
J’ai LE REMÈDE pour vous : regardez le film coloré, drôle, décalé, kitsch, LOU Journal Infime, vous passerez un bon petit moment j’en suis sûre ! Adapté de la série de BD Lou et réalisé par Julien Neel qui n’est autre que l’auteur de la BD, ce film est un peu un ovni.
J’ai eu beaucoup de mal à reconnaître Ludivine Sagnier dans le rôle de la mère tellement elle est à contrepied de ses rôles habituelles, et même Nathalie Baye dans le rôle de la grand mère acariâtre y est aussi excellente ! J’ai adoré regarder chaque détail des décors du films qui sont juste géniaux. Certaines répliques sont très croustillantes et nous ont bien fait rire !
Je ne vais pas vous raconter l’histoire car elle est assez basique, mais le film, lui, ne l’est absolument pas : il est comme un petit chamalow que l’on déguste qu’on en a un peu le cafard et qui nous remonte aussitôt le moral !

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Frances Ha


Vu hier soir, Frances Ha est encore un film qui marque, qui questionne, et surtout qui donne la patate en sortant ! Je me suis tellement retrouvée en elle par moment. C’est gai, drôle, pétillant et c’est tellement la vie. Courez, filez le voir au cinéma, il vaut vraiment le coup !
Et Greta Gerwig (que j’ai découverte dans ce film) est une sacrée actrice !

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laurence Anyways


Il fait tout gris, il pleut, il fait même presque froid, c’est un temps propice au cinéma ! Faut bien trouver des avantages aux situations. Vu hier soir, confortablement calée sous ma couette, le film tout aussi étrange que beau, Laurence Anyways. Je vois beaucoup de films car j’aime le cinéma, et même si souvent je passe un très bon moment, j’en parle rarement car j’aime parler des films qui me bouleversent et me font réfléchir, et finalement ce n’est pas si fréquent.

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une vie meilleure

Photobucket

Je sors juste de la salle de cinéma et j’avais envie d’écrire mes impressions à chaud, chose que je n’ai jamais faite jusqu’à présent, car loin de moi l’idée d’écrire une vraie critique, je n’ai pas cette prétention, j’ai juste envie de vous dire ce que j’ai ressenti pendant cette séance. Et j’ai envie de vous le dire tout de suite, j’ai vraiment beaucoup aimé ce film, j’ai ri, j’ai presque pleuré, j’ai été émue et je n’ai pas décroché une seul instant tellement j’ai été happée par le combat que mène Yann -interprété par Guillaume Canet, remarquable dans ce film- pour s’en sortir.

L’histoire est très simple, Yann et Nadia amoureux décident de se lancer dans un projet de restaurant, et se retrouvent très vite dans une situation de surendettement. Le rêve d’entrepreneur se brise rapidement et Nadia est contrainte d’accepter un emploi à Montréal. Elle confie donc provisoirement son fils Slimane à Yann, puis disparaît complètement et ne donne plus de nouvelles.

On pourrait classer ce film dans la catégorie des drames sociaux car il évoque la crise économique et la difficulté de réussir sa vie, même si je trouve que finalement le sujet est bien plus vaste que cela et touche à une notion d’humanité, un thème que l’on retrouve beaucoup dans les films anglais du même genre.

Ce que j’ai aimé dans ce film, et qui est dû en grande partie à l’interprétation très juste de Guillaume Canet, et du petit garçon qui joue Slimane, c’est que même lorsque l’on pourrait croire que la situation est désespérée et qu’il n’y a plus de solution, Yann continue d’y croire et d’avancer coûte que coûte, comme un boxeur qui encaisserait des coups. Car il s’agit bien d’un combat pour une vie meilleure, un combat contre les aberrations de la société qui ne cesse d’écraser les plus faibles et les plus démunis, un combat pour vivre sans enterrer ses rêves et ce qu’il y a de vivant en chacun de nous.

J’ai beaucoup aimé les scènes de relation entre Yann et Slimane, dures au début, mais yann joue malgré tout son rôle de père, et leur relation devient très vite complice et émouvante.

Puis tout bascule à la fin, Yann comprend qu’il ne s’en sortira jamais de manière complètement légale, et doit donc trouver une solution plus radicale pour se dégager de cette impasse et permettre à Slimane de retrouver sa mère.

Je vous recommande ce film, car je le trouve juste et utile, il réveille en nous l’énergie et le courage de croire que même au fond du gouffre il y a toujours une solution.

Photobucket

Une vie meilleure, un film de Cédric Kahn avec Guillaume Canet, Leïla Bekhti et Slimane Khettabi, (durée 1h50).

Rendez-vous sur Hellocoton !