Sucré salé

Petites filles 3
****
Le sucré pour tous ces moments bien souvent improvisés, les fous rires, les glaces-gauffres chez Judici, les retrouvailles, les repas en famille dans le jardin, le sourire et les yeux bleu-océan d’Owen, ses bisous si spéciaux, le berlingot de Lucille, le délicieux poulet au citron confit de Myriam, les siestes de l’après-midi, le roman de Delphine de Vigan que je n’arrivais pas à lâcher, les résonances dans ma propre vie.

Le salé pour l’océan, le vent, le sel dans les cheveux, les longues marches sur le sable, les balades le soir à lire et relire le nom des rues et des maisons, le sublime coucher de soleil quand je n’avais pas mon appareil, la fracture du chien de ma mère et la facture qui va avec, l’amertume quand vient la fin.

Je ne peux pourtant pas résumer ces quelques jours à Soulac avec ces simples mots.
Il m’est bien difficile de décrire le sentiment de liberté retrouvé là bas.

Je marchais dans ces rues qui conduisent toutes jusqu’à la plage, en égrenant un chapelet de souvenirs auxquels venaient s’ajouter les émotions présentes. Puis je faisais une sorte de tri, je ne voulais garder que la douceur, la chaleur, tout ce qui m’était positif.

Je me souviens également d’une marche nocturne sur la plage un soir de pleine lune et ce sentiment de plénitude que j’ai ressenti. J’observais, en marchant dans l’eau, tout un tas d’émotions contradictoires et je finissais par lâcher prise, car il y en avait trop et surtout je ne pouvais rien en faire . A quoi bon toujours tout contrôler ?

Je décidais donc de baisser les armes, comme n’importe quel château de sable à marée montante.
Me laisser traverser sans avoir peur, ni juger ni regretter.
Vivre tout simplement.

Les traces de tous ces moments resteront en moi comme des empreintes.
Tout comme l’océan finit par ramener toutes sortes d’objets sur le sable, ces doux souvenirs remonteront bien un jour ou l’autre à la surface !
Petites filles océan

Soulac océan 1
Soulac maison bleue
Soulac piscine
Soulac plage 1
Soulac villa
Soulac chez Tina
Soulac
Soulac le Signal
Soulac petite fille

 

lâcher prise

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

18 comments on “Sucré salé

    1. Oui cet article est venu tout droit de mon coeur !
      Je suis Contente qu’il t’ait plu, c’est très gentil de me le dire ainsi.
      Gros bisous <3

  1. Hello!
    je viens tout juste de découvrir ton blog et je l’aime beaucoup. Le design est simple et épuré et tes photos sont sublimes :P
    J’ai hâte de lire la suite de tes articles! à très vite ;)
    Shannon.

  2. Zelda depuis le temps…que je ne suis venue ici…
    Comme ton écriture prend de la profondeur, de la richesse et comme tu exprimes bien tes sentiments.
    Savoir mesurer la chance de pouvoir aller et venir, au gré du vent, poser les pieds dans ses propres traces d’un doux passé…c’est un cadeau.
    Pour moi ce fut un déménagement assez terrible mais salutaire vers la campagne et hier c’était l’arrivée des poules, mes poupoules, j’en suis toute heureuse, ça pétille là, comme remuée par des souvenirs d’enfance et je commence déjà à reparler « poule » !
    Je te fais des bisettes ma belle.

    1. C’est vrai que ça fait un bout de temps que tu n’es pas venue m’écrire un p’tit mot ici et je suis !
      heureuse de te lire à nouveau !
      Un déménagement à la campagne on en rêve aussi, mais il faut préparer notre situation avant.
      Merci pour l’écriture, je crois que le livre que je suis en train de lire m’inspire beaucoup et du coup j’ai eu plus de facilités à exprimer mes sentiments.
      Gros bisous Mimi (et bonjours à tes poules) ;-)

  3. C’est tellement bon de voir autant de bonheur… Tes photos sont supers et expriment super bien (je trouve) les sentiments que tu décris dans ton article ❤❤. Soit dis en passant tu écris vraiment bien !

    djpingouin.wordpress.com

  4. De délicieux moments et de belles photos ! Je connais peu Soulac, j’y suis allée mais il y a très longtemps ! C’est vrai que ça fait du bien de lâcher prise, surtout dans un décor comme celui ci, ça aide bien :-)
    Je devrais en prendre exemple car pour ma part, je n’y arrive pas toujours…

    Bises

    1. Soulac est une ville géniale pour décompresser !
      Le lâcher prise c’est plus facile à dire qu’à faire, mais il faut commencer par de petites émotions, de petites choses pour s’entraîner. La méditation aide aussi beaucoup car elle aide à prendre conscience de de nos pensées.
      Gros bisous